• Olerdola...

     

    Le parc régional d’Olèrdola, espace naturel protégé à la vue privilégiée sur Vilafranca et le Garraf, abrite une série de vestiges et de constructions qui permettent de suivre l’histoire du Penedès depuis l’âge du bronze (il y a environ 4 000 ans) jusqu’au Haut Moyen Âge. Une installation du musée d’archéologie de Catalogne inclut un centre d’interprétation, point de départ de l’itinéraire de la visite de l’ensemble, qui passe par les différents points d’intérêt. Les vestiges de l’époque romaine sont parmi les plus intéressants, comme la muraille (IIe-Ier s. av. J.-C.) – qui défendait le seul point de la montagne à ne pas être entouré de rochers – qui dispose d’une seule porte centrale et de quatre tours
     

     

    Olerdola...

     

    ou la citerne (également des IIe-Ier s. av. J.-C.), creusée dans la roche et utilisée pour stocker l’eau de pluie, unique dans le pays avec sa capacité de 350 000 litres.
     

     

    Olerdola...

     

    On distingue la spectaculaire église médiévale de Sant Miquel, en haut de la colline du même nom, détruite et reconstruite plusieurs fois depuis le début du Xe siècle. Elle est formée d´une partie préromane (construite en 929) qui conserve son abside et qui se distingue par un arc en fer à cheval, et d´une autre partie datant des Xe-XIIe siècles, toutes deux en usage jusqu’en 1885. Nous sommes arrivés trop tard...elle était fermée...

    Olerdola...

     
    Il faut également mentionner la nécropole du Pla dels Albats (Xe-XIe siècles) et sa centaine de tombes anthropomorphes creusées dans la roche à côté des ruines de la chapelle de Santa Maria, ainsi que les structures variées de rues, de maisons et de silos ibériques et médiévaux, le château – également médiéval – et la tour de guet romaine. contrôlait la Via Augusta. À l’époque de la conquête chrétienne (929), le comte Sunyer construisit le premier château sur les ruines d’une tour de guet romaine, ainsi que l’église de Sant Miquel. Les incursions musulmanes du Xe siècle abîmèrent considérablement l’endroit, qui dut être reconstruit pendant les deux siècles suivants, après être devenu la propriété de Mir Geribert, autoproclamé prince d’Olèrdola.
     

     

    Olerdola...

     

    Tout cela installé sur un superbe plateau d'où l'on a une vue magnifique...

     

    A bientôt...toujours en Espagne...

    Malou

     


  • Commentaires

    1
    Vendredi 23 Juin à 16:02

    Bonjour d’Angers … (ville où il fait bon vivre) …
    Belle balade contée de manière très didactique ...
    Bonne journée … Amicalement ... ¢ℓαυ∂є …

    Dans un environnement qui ne cesse de s’assombrir, “Heureux les esprits fêlés car ils laissent passer la lumière” ! ...

    2
    Vendredi 23 Juin à 16:21

    bonjour Malou , ah oui en + sur plateau avec la vue comme ça !

    ça donne envie d'y aller un jour !  merci pour cette découverte

      beau weekend A+

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :